Українська та зарубіжна поезія

Вірші на українській мові

LES OFFENSÉS

Par ordre de famine les indigents furent alignes
Par ordre de colère les seditieux furent examines
Par ordre de bonne conscience les maîtres furent juges
Par ordre d’offense les humilies furent questionnes
Par ordre de blessure les crucifies furent consideres.
En cette misère extrême les muets venaient en tête
Tout un peuple de muets se tenait sur les barricades
Leur desir de parole etait si urgent
Que le Verbe vint à leur rencontre de par les rues
Le faix dont on le chargea fut si lourd
Que le cri ” feu ” lui eclata du cœur
En guise de parole.


LES OFFENSÉS - ANNE HeBERT