Українська та зарубіжна поезія

Вірші на українській мові





La dernière fois la tempête revint

la dernière fois la tempête revint
nous remondons le val vers l’autre val
regards desoles nous bourrions le vent de cailloux
la charge etait parmi les plus belles des bêtes
les plus beaux des hommes et des arbres
quelqu’un certes nous faisait signe
on nous l’a pris tout cela
et pour la dernière fois nos pays les voilà
aussi plats aussi courbes que l’infini
il nous reste un mensonge : lutter contre des pays secs
quelqu’un certes nous faisait signe
avions-nous agite des oiseaux et leurs ondes?
chaque paysage avait sa fuite en pointe
son clos mystique ses raisonnables rives
ses couchants sur dejeunes villas ses auberges
quelqu’un certes nous faisait signe
un animal tournait en vain au fond de ses boyaux
le dernier desir de ses parages, noyade aux berges
pour la moisson privilegiee de l’eau,
à nous les echoueurs de nos saisons quelqu’un certes
faisait
signe, un instant il pleura
n’être que des yeux, des yeux le peuvent-ils
fortune? es-tu miroir es-tu soleil?
les yeux ne desirent-ils pas leurs yeux?
merci mes yeux d’être mes yeux, merci j’implore
etrange, en effet,
nous est vie devoree, mes yeux,
poesie porte à la bouche des choses
les larmes animales, leurs rires, leurs discours
dans la lumière
etrange, en effet, est le mal d’amour
lumière sacrifie, silence appelle
verite règne et ne peut rien pour nous
etrange, en effet, est terre sur terre,
etrange le sang et le don de parole
bouche d’amour et de faim
etrange la revelation de Vie en vie
moins etrange à la fin la parole inouïe

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 2,33 out of 5)

La dernière fois la tempête revint - YVES DE BAYSER