Українська та зарубіжна поезія

Вірші на українській мові







COMPTINE DE L’APPRENTI POÈTE

Pleure, pluie douce.
– Mon mari etait un troubadour.
– Ma femme etait une princesse.
Pleure, pluie douce,
aujourd’hui, c’est la fin de nos amours,
je l’ai vue repartir comme une pedte dame juive
balayee par ses peches
ou par les miens.
Fous le camp, ma jument malade.
Pleure, pluie douce pour la troisième fois.
Le sais-tu le Cantique des Cantiques?
Bien beau dejà de tenir l’harmonium
dans un hameau de cosaques
qui crachent, jurent, me marchent sur les pieds.
Et manger avec eux pain et fromage.
Bien bon dejà de se cogner aux montagnes bleues.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 3,67 out of 5)


COMPTINE DE L’APPRENTI POÈTE - MAURICE ROCHE