Українська та зарубіжна поезія

Вірші на українській мові

Scie des troncs

Scie des troncs,
torsion.
bras casse,
bras trop court.
porc, scion d’crâne,
nuque arquee,
casque cul.
Dehors, les corps!
vers l’exigu,
le boyau,
qu’enfile ma sœur
la peur.
” Moi l’ami des rats!
Moi l’bombe à neutrons!
Moi l’nœud du tronque!
L’auto-depece!
L’excite des cangues
en peau d’iangue!
Le Grand-Masturbateur!
Le neutre on!
Celui qui pas Je!
L’œil otieux!
Pas aux deux!
Et qui sait pas s’enfer!
dis :
– Trourien c’est moi :
voilà ma peau
et voilà mon couteau.
C’est par mon sac que jutent
les trous d’patate.
C’est à humer,
en vapeur,
en echeveau vapeur.
A toute pompe
vers le blanc d’tombe où
sont les trombes. “
(t’es sape d’ça
pepère
tape
où l’os sort
tu vois ta mort
c’est-à-dire ça :
l’ecervele
qui t’axe (et tosse
ta vie ta cosse
outree
dans l’acoustique
du trou oblique)
et sans ça sans
ce cal
on ment
on mange
on ne sait pas
on pend
au crochet d’sang
de vie à la
coulee d’sinus à l’in
conscience
où la viande
s’encoccysse
et cuit)


Scie des troncs - CHRISTIAN PRIGENT