Українська та зарубіжна поезія

Вірші на українській мові

MAISON СLOSE

Les filles de Semur-en-Auxois ne voient pas,
roses, à la fenêtre racoleuse,
une fente, dans la tour qui leur ressemble.

Je ris, car elles font, d’être là
(gorgones en peignoir fin s’accoudant),
vergogne aux dames patronnesses,
qui s’en vont, au sortir de la messe,
en traversant la place sans lever le nez,
vers ces quartiers d’avant le regicide,
où d’amples grilles vont se refermer sur la vertu.

C’est dimanche – et cela surprendrait
si les trois catins n’etaient pas aussi
(mais en esprit) dans la genoise du portique,
où les saintes, qui n’y sont plus,
chassees des niches par un bonnet rouge,
apportent la reponse que l’on sait
à la question du don de soi.

Roussan. Éditions Empreintes

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 4,00 out of 5)

MAISON СLOSE - PIERRE-ALAIN TâCHE