Українська та зарубіжна поезія

Вірші на українській мові



Cendre

L’etrange voie que constitue ce sifflement du feu, ce
gresillement. L’emprise du feu, ce qu’il contient et qui
s’echappe ainsi, flamme sans flamme, parce que alors
plus lointain est le feu – rendu à un chemin inacces-
sible.
Et demain, quand la cendre du ciel se fera flamme, le
feu sera dejà cendre. Ce jeu du souffle dans ta propre
respiration…
Peut-être est-ce là ce qui se fait entendre dans ce leger
sifflement, ces craquements comme du papier qui se
defroisse : dechiffrement de formules quand elles sont
braises et ne sont braises qu’au-delà de la consumation
dans le sillage de cette faucille dans le ciel, dans l’ecart
prodigieux qui leur donne langage, chaleur peut-être.
Peux-tu la saisir? Deux points de braise comme un
regard qui incendierait toutes choses pour trouver le
repos, la cendre du repos.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Cendre - PIERRE-ALBERT JOURDAN