Українська та зарубіжна поезія

Вірші на українській мові



Demain, quel temps il fera



Parfois tu me surprends. Tu veux t’enfoncer davantage dans la ville. Tu aimes, dis-tu, les vieilles rues pavees qui vont comme des boyaux. À cause de la peur. Et tu mettras combien de cauchemars à la denouer? Quelqu’un passe devant la voiture à un feu rouge. Tu reconnais la personne qui a perdu son chapeau cet après-midi. Je te dis que non. Ce n’est pas possible. À l’heure qu’il est. Mais justement. Tu insistes. L’heure n’existe pas quand tu convoques le reel. Nous pourrions nous dechirer, là, pour une ombre sur un passage. Mais notre fatigue nous sauve. Des mouches aux ailes dorees glissent sur le pare-brise. Le ciel au-delà du fleuve ne tient pas debout. Le ballon qui represente le globe terrestre a disparu. Nous rentrons. Nous sommes dans la menace du mauvais silence. Je te le dis. Notre mauvais silence. Tu souris. Tu touches ma main. Combien avons-nous invente d’expressions comme ” mauvais silence ” ? Nous nous etonnons qu’elles durent encore, après tout ce que nous avons vecu. Tu crois qu’elles prennent dans la nuit un sens plus fort et la voiture est soudain indestructible puisque rien ne peut nous atteindre. Nous nous retrouvons presque sans conscience dans le jardin zebre d’hirondelles. Nous ecoutons la plainte de l’herbe, le sommeil des rosiers. Tu comptes les etoiles et je les nomme. Et celle-là? Et celle-là? Combien tir en connais? Dix mille. Tu soupires d’aise. Tu me demandes si je connais autant de noms d’oiseaux, de fleurs. Tu n’attends pas la reponse. Tu aimes quand mes mensonges embrassent l’universel.

Demain, quel temps il fera?

Quand ta mère te tue, Pleine Page editeurs



Demain, quel temps il fera - DOMINIQUE BOUDOU