Українська та зарубіжна поезія

Вірші на українській мові



VERS UNE FEMME

J’avance dans un couloir orne d’ecchymoses, mais
j’avance;
Peut-être vas-tu te lever et me tendre les bras
Avec les paroles grises et confuses
De l’ombre ouverte aux quatre vents et l’innocence
Douloureuse en me voyant si pâle.
As-tu range dans l’infini ta robe des jours de fête
Avec ce masque de tendresse que tu portais naguère
Laissant tes mains atteindre le plus absolu verdge
Pour une apotheose inscrite sur la pierre?
Que ce soit l’aube ou plein soleil je sais
Quand va se dechirer l’horizon, si l’herbe est eternelle.
Je distingue une trace, decouverte sur tes lèvres
Lumineuses puisque s’achève la saison d’hiver et que
tu viens
Avec cet astre grave sur ton corsage et le diable
Charge d’un contingent d’encre subtile ou de venin
multicolore.


VERS UNE FEMME - BERNARD HREGLICH